Le facteur est choisi

Après son audition le 3 juillet 2018 par le CTA et 4 membres du bureau de l’AOTM, Monsieur Pascal Quoirin a été désigné par le CA de l’AOTM pour construire l’orgue.  La collaboration nécessaire et prévue entre Mrs Quoirin et Bacot permettra de répondre au plus près aux attentes de l’AOTM définies dans les cahiers des charges.

Pascal Quoirin – Facteur d’orgues

Composition en jeux négociée lors de l’entretien du 3 juillet 2018:

Nombre de jeux : 34 – Console à 3 claviers DO 1 à LA 5 : 58 notes, pédalier UT 1 à SOL 3 : 32 notes.

Premier clavier

Positif

Deuxième clavier

Grand orgue

Troisième clavier

Récit

Pédale
Principal 8 Bourdon 16 Gemshorn 8 Untersatz 16
Bourdon 8 Principal 8 Unda maris 8 Principal 8
Quintaton 8 Traverso 8 (harmonique) Bourdon 8 Octave 4
Prestant 4 Viole de Gambe 8 Flûte conique 4 Posaune 16
Flûte d’allemand 4 Prestant 4 Flûte conique 2
Doublette 2 Quinte 2 2/3 Nazard 2 2/3
Sesquialtera II rangs Doublette 2 Tierce 1 3/5
Mixture III rangs Rauschpfeife II rangs (16’) Fagott 16
Dulcian 8 Mixture IV rangs (8’) Basson 8
Trompette 8 Voix Humaine 8

Par rapport à la composition proposée par P. Quoirin dans son offre, cette composition comporte 2 jeux de plus :
Sesquialtera au Positif et Fagott 16’ au Récit

 Accouplements:

            Mécanique à tiroir : POS/GO – RECIT/GO

            Electriques : POS/GO – RECIT/GO – RECIT/POS
                     accouplements en 16’ : POS/GO – RE/GO
                     sera aussi à discuter REC/GO en 4’ – REC/POS en 4’

Tirasses:

             POSITIF – GRAND ORGUE – RECIT

Il faudra aussi demander à P. Quoirin si il est possible d’avoir Tirasse RECIT en 4’

Composition de l’orgue à venir

Pour mieux répondre à son objectif de doter le temple d’un orgue original, novateur, permettant de jouer le répertoire des XVII et XVIIIème siècle, mais ouvert sur toute la littérature organistique de Bach jusqu’aux auteurs contemporains, l’AOTM a tissé des liens avec des personnalités musicales qui puissent la conseiller. more « Composition de l’orgue à venir »

Origine et histoire

Dans les archives paroissiales, les comptes rendus du conseil presbytéral font état de l’achat le 7 juin 1893 de l’instrument actuel à Joseph Merklin, pour le prix de 9 500 francs. Construit à l’origine par la manufacture Merklin pour l’église Notre Dame de Châlons-sur-Marne, l’orgue fut adapté, placé dans le temple de la rue de Maguelone à Montpellier et inauguré fin décembre 1893.

A l’origine, l’orgue n’avait que 10 jeux réels (5+5 et l’emprunt de la soubasse par la pédale). Par la suite, 5 jeux ont été rajoutés.

Le facteur d’orgues Jacques Bertrand a entretenu cet instrument pendant de nombreuses années, dans les meilleures conditions possibles.

Plusieurs initiatives de rénovation n’ont pas abouti. more « Origine et histoire »

Aspect technique de l’orgue existant

Construit par le facteur Joseph MERKLIN et adapté au temple de Maguelone en 1893, il a été relevé par Maurice PUGET en 1939, 1945 puis 1959. Léopold TROSSEILLE et Bertyl SOUTOUL  l’ont encore restauré en 1975, avec le remplacement de tuyaux de zinc et de plomb, l’augmentation de la fourniture du GO de II à IV rangs, ainsi que l’ajout d’un jeu de tierce au récit. more « Aspect technique de l’orgue existant »