Assemblée Générale Ordinaire

L’assemblée générale ordinaire de l’association aura lieu de mardi 27 février 2018 à 20h30 au siège social.

L’émargement se fera à partir de 19h45.

Le compte-rendu de la dernière AG (2 février 2017) est disponible sur le site en cliquant ici

 

 

Les facteurs sont au travail

 

Après l’appel d’offre effectué auprès de 6 facteurs d’orgue, deux d’entre eux ont été sélectionnés fin novembre 2017 et travaillent depuis le 20 décembre 2017 sur le cahier des charges architectural et instrumental qui leur a été fourni.

DESCRIPTION DU PROJET DE BUFFET faite par Martin Bacot

Le parti général présente quatre tourelles adossées aux murs entre les fenêtres, dont la hauteur est fixée par celle de la corniche de la voûte. Le buffet occupe au maximum le gabarit afin de donner le plus grand volume possible au déploiement des plans sonores tout en dégageant la vue sur les baies : le plafond des parties intermédiaires est incliné pour cette raison.

Sur les côtés des tourelles, l’effet de claire-voie est prolongé par une frise végétale ajourée, inspirée de celle des vitraux : deux feuilles surmontant un bouton. La claire-voie et la frise végétale sont en bois de noyer, comme le mobilier de l’édifice. Il est traité en ton naturel en bas et s’éclaircissant progressivement par des lasures jusqu’à reprendre la teinte des voûtes, afin de souligner l’élévation.

L’intérieur du buffet est rendu en partie visible à travers la claire-voie et derrière les tuyaux de façade : son éclairage intérieur magnifiera la qualité constructive et décorative de l’intérieur de l’instrument, de ses organes sonores et de transmission.

Les plus grands tuyaux de la montre sont suspendus en façade pour former des gerbes élancées qui soulignent l’élan vers le haut et répondent par leur monumentalité à l’échelle de l’édifice, et notamment à l’ordre qui soutient la tribune.

Les parties du buffet situées entre les tourelles, sous les fenêtres, sont traitées de façon délibérément opaques et dépourvues de tuyaux en façade : sur le plan architectural, elles ont un rôle de second plan vis-à-vis des tourelles.

Pour plus de détails cliquez ici pour aller sur l’article détaillé de l’architecture du buffet.

Tout le travail du facteur consistera à insérer l’orgue-instrument dans ce projet architectural.

PROJET  INSTRUMENTAL

La construction de cet orgue vise

  • à disposer d’un instrument adapté à l’édifice, et répondant aux nécessités de ses différentes utilisations (cultuelle, culturelle, pédagogique) ;
  • à créer une œuvre d’art d’un haut niveau de qualités technique, esthétique et musicale afin qu’il enrichisse le patrimoine de la commune et de la région sur le long terme et lui apporte une personnalité reconnue ;
  • à doter l’édifice d’un instrument remarquable, d’un niveau d’excellence, un instrument capable de s’intégrer dans les programmes de diffusion et d’animation culturelle et musicale de la communauté de l’ACEPUMA, de la ville, du département, de la région ;

Extraits du cahier des charges instrumental donné aux facteurs :

  • le nouvel orgue du temple de la rue de Maguelone de Montpellier comportera un ensemble de jeux permettant particulièrement l’interprétation de la musique d’orgue en référence à la tradition musicale de l’Église Protestante Unie et à son répertoire, et notamment un ensemble de jeux permettant l’interprétation prioritaire de J.S Bach et du répertoire baroque ainsi que l’interprétation de répertoires allant jusqu’au XXème siècle et s’ouvrant à la musique contemporaine.
  • l’orgue comprendra trois claviers de 58 notes, dont un récit expressif, un pédalier de 32 notes, et environ 30 jeux réels.
  • l’organisation des plans sonores dans l’espace du buffet et la composition sont laissées au choix du facteur.
  • le plan sonore principal sera basé sur un 16 pieds ouvert placé en façade. Le facteur indiquera la note du plus grand tuyau en façade.
  • La répartition des tuyaux de façade entre les différents jeux est laissée au choix du facteur d’orgues, à partir des orientations données par l’avant-projet de l’architecte.
  • le ton sera moderne (440 Hz entre 15° et 20°C) ;
  • le tempérament sera égal ;
  • la transmission des notes des claviers manuels et du pédalier sera mécanique.
  • La transmission des registres sera électrique. L’instrument sera équipé d’un combinateur.
  • la conception de l’alimentation en vent est laissée à l’appréciation du facteur d’orgues.
  • les sommiers seront de type traditionnel à gravures et registres coulissants.
  • la qualité de l’harmonisation est une donnée essentielle : le facteur d’orgues fera la description du type de son qu’il recherche et précisera sa démarche artistique et musicale.
  • La garantie de bon fonctionnement, tous éléments, fournitures, composants de toute nature compris, ne pourra être inférieure à 10 ans.
  • la palette de timbres permettra l’accompagnement d’une petite et d’une grande assemblée cultuelle mais aussi, dans le cadre culturel : l’utilisation de l’orgue soliste en récital, le dialogue concertant avec divers ensembles instrumentaux, l’accompagnement de chœurs ou d’ensembles vocaux.

Pour plus d’informations cliquez ici pour aller sur le Cahier des Charges Instrumental

Cahier des charges Instrumental

CAHIERS DES CLAUSES PARTICULIERES

Extraits Article 5 :  Objectifs à atteindre

Le projet vise :

  • à disposer d’un instrument adapté à l’édifice et répondant aux nécessités de ses différentes utilisations (cultuelle, culturelle, pédagogique) ;
  • à créer une œuvre d’art d’un haut niveau de qualités technique, esthétique et musicale afin qu’il enrichisse le patrimoine de la commune et de la région sur le long terme et lui apporte une personnalité reconnue ;
  • à doter l’édifice d’un instrument remarquable, d’un niveau d’excellence, un instrument capable de s’intégrer dans les programmes de diffusion et d’animation culturelle et musicale de la communauté de l’ACEPUMA, de la ville, du département, de la région ;
  • à garantir la viabilité à long terme de l’instrument de par les matériaux, composants, techniques et technologies utilisés et leur mise en oeuvre;
  • à soutenir la formation et la pratique des organistes sur un instrument neuf, doté d’une mécanique de haute qualité ;

L’accent est mis sur les différentes utilisations de l’instrument tant en soliste -y compris improvisation- qu’avec instruments et voix (ensembles instruments et vocaux, musique de chambre, continuo) tant au travers des activités culturelles (diffusion, animation, formation) que dans le cadre de son utilisation cultuelle.

 

Extrait Article 6 : Orientations sonores – Utilisations de l’instrument

Orgue de 16 pieds ouvert en Montre, à transmission mécanique pour trois claviers de 58 notes (dont un clavier expressif), et un pédalier de 32 notes ; l’instrument, comportant environ 30 jeux réels, sera doté d’un tirage de jeux électrique et d’un combinateur.

Il est demandé de privilégier la richesse de l’harmonie, le mélange des timbres, plutôt que la puissance sonore, compte-tenu de l’acoustique de l’édifice.

La répartition des tuyaux de façade entre les différents jeux est laissée au choix du facteur d’orgues, à partir des orientations données par l’avant-projet de l’architecte. Celui-ci prévoit la mise en façade des basses de 16 de la montre, et d’un nombre significatif de tuyaux de taille grande à moyenne (jusqu’au 4 pied). Afin que les tuyaux en montre soient autant que possible parlants et non chanoines, le mode de fixation, donnant l’illusion d’une suspension en avant de la façade, est prévu ainsi : chaque tuyau repose sur un bras tubulaire en acier, assurant l’alimentation en vent (postage) en même temps que le support du pied du tuyau. Le pied conique traditionnel du tuyau est dissimulé par une jupe cylindrique soudée autour du pied et ouverte à l’arrière pour le passage du bras d’alimentation support.

Cette construction devra respecter les contraintes techniques d’encombrement, de fonctionnalité et d’accessibilité mais devra aussi détailler la commodité d’accès pour les travaux de maintenance et d’entretien.

Les contraintes, attentes et besoins s’appliquent au projet de base ainsi qu’à toute variante éventuelle :

  • le nouvel orgue du temple de la rue de Maguelone de Montpellier comportera un ensemble de jeux permettant particulièrement l’interprétation de la musique d’orgue en référence à la tradition musicale de l’Église Protestante Unie et à son répertoire, et notamment un ensemble de jeux permettant l’interprétation prioritaire de J.S Bach et du répertoire baroque ainsi que l’interprétation de répertoires allant jusqu’au XXème siècle et s’ouvrant à la musique contemporaine.

Le projet intègre donc un esprit d’ouverture et de créativité, qui permettra de dépasser le cadre des «répertoires classiques».

  • l’orgue comprendra trois claviers de 58 notes, un pédalier « à l’allemande » de 32 notes, et environ 30 jeux réels.
  • la console sera munie d’un éclairage intégré (partitions, claviers, pédalier). L’orgue disposera d’au moins deux accouplements et au moins trois tirasses. La disposition des registres devra être claire, lisible et accessible pour permettre de distinguer facilement chaque plan sonore.
  • le ton sera moderne (440 Hz entre 15° et 20°C) ;
  • le tempérament sera égal ;
  • la transmission des notes des claviers manuels sera mécanique. Le maître d’ouvrage attachera une importance particulière à un toucher mécanique vivant, tant sans accouplement qu’avec accouplement. La mécanique devra favoriser l’interactivité entre l’organiste et l’émission du tuyau avec un contrôle optimal de l’ouverture de la soupape et une sensation physique de l’ouverture de celle-ci.
  • La transmission des notes du pédalier sera également mécanique. Après avoir exploré toutes les solutions possibles pour une transmission mécanique pour le pédalier (démarche que le facteur d’orgues devra expliciter et démontrer), la transmission des notes pour la pédale pourrait être électrique si une solution à une transmission mécanique n’était pas trouvée. Le réglage de cette transmission devrait être réalisé de telle sorte que le toucher du pédalier ait un niveau d’exigence et de sensation pour l’organiste comparables à ceux des claviers.
  • les sommiers seront à gravures et registres coulissants.
  • La transmission des registres sera électrique. L’instrument sera équipé d’un combinateur.
  • la conception de l’alimentation est laissée à l’appréciation du facteur d’orgues qui veillera à ce que celle-ci réponde aux objectifs définis dans le présent programme et aux différentes utilisations de l’instrument telles que décrites. Elle devra privilégier une alimentation en vent vivante tout en assurant une stabilité permettant de répondre aux besoins de la musique moderne et contemporaine. Le facteur d’orgues devra justifier ses choix. La turbine sera insonorisée.
  • l’organisation des plans sonores dans l’espace du buffet, la composition sont laissées au choix du facteur.
  • le critère du nombre de jeux est secondaire par rapport au soin apporté à la qualité mise en œuvre pour aboutir à un son présentant d’authentiques qualités musicales et répondant aux objectifs fixés.
  • le plan sonore principal sera basé sur un 16 pieds ouvert placé en façade. Le facteur indiquera la note du plus grand tuyau en façade.
  • le principe de jeux appelables alternativement d’un plan sonore à un autre (jeux baladeurs) n’est pas particulièrement souhaité et ne saurait pallier une diminution du nombre de jeux réels. Si le facteur le propose, il en limitera le nombre, justifiera ses choix et devra apporter des références et une expérience avérée dans la maîtrise de cette technique sans aucune incidence sur la qualité de l’accord des tuyaux.
  • les sommiers, de type traditionnel à gravures et registres coulissants, pourront inclure des tables en multipli pour assurer une bonne tenue dans le temps ; l’enchappage sera assuré avec des rondelles permettant d’assurer une dureté constante des registres ou tout autre système proposé et garanti par le facteur d’orgues et dont il fournira les références.
  • la qualité de l’harmonisation est une donnée importante qui sera appréciée au regard de l’expérience acquise dans le cas d’instruments d’ampleur et de qualité comparables. Le facteur d’orgues fera la description du type de son qu’il recherche et pourra se référer à des instruments de sa propre réalisation ou d’autres instruments restaurés par lui. Il précisera sa démarche artistique et musicale.
  • le facteur détaillera dans son offre et son descriptif les opérations de préparation à l’harmonie en atelier de celles définitives sur le site. Il sera attentif aux aspirations musicales et sonores des porteurs du projet sur la mise en harmonie de l’orgue. Pour les options sonores générales et la mise au point sonore sur site, des échanges auront lieu au cours du projet avec les personnes qualifiées du CTA.
  • l’accent est mis sur les différentes utilisations de l’instrument tant en soliste -y compris improvisation-qu’ avec instruments et voix (ensembles instruments et vocaux, musique de chambre, continuo) et au travers d’activités culturelles et de formation (animation, enseignement).
  • Il sera tenu compte particulièrement des performances, de la fiabilité, de la viabilité et de la pérennité des fournitures non usinées et fabriquées par le facteur d’orgues : turbine, éléments et composants électriques, électroniques, pneumatiques, informatiques, combinateur, etc…
  • La garantie de bon fonctionnement, tous éléments, fournitures, composants de toute nature compris, ne pourra être inférieure à 10 ans.

Les jeux et mélanges de jeux devront notamment permettre :

-une palette de timbres permettant le dialogue concertant avec divers ensembles instrumentaux ainsi que l’accompagnement de chœurs, d’ensembles vocaux, d’une petite et d’une grande assemblée dans le cadre de l’utilisation cultuelle et dans le cadre culturel ;

-une variété permettant d’utiliser l’orgue sur un récital complet en tant que soliste ;

-deux jeux au moins permettant l’accompagnement d’un soliste instrumentiste ou chanteur.

La Fondation du Patrimoine nous soutient

 

Nous avons pu avec succès solliciter la Fondation du Patrimoine au titre de la conservation de jeux existants dans l’orgue actuel du temple et qui seront à restaurer.

En effet tous les facteurs consultés ont proposé de réutiliser certains éléments de l’orgue existant et qui sont de facture Merklin. Plusieurs jeux ont attiré leur attention, en particulier :  bourdon 16, bourdon 8, viole de gambe 8, voix céleste 8.

Des plaquettes éditées par la Fondation et portant le N° 55324 ont été imprimées et seront diffusées largement. Chacun peut diffuser ce lien : www.fondation-patrimoine.org/55324

BON SOUSCRIPTION _ 2017 ORGUE GD TEMPLE

Il est avantageux pour l’AOTM qu’un certain nombre de dons, même modestes, passent par ce nouveau canal de collecte car la Fondation verse généralement en fin de campagne une subvention qui abonde les fonds recueillis.

Les dons faits par l’intermédiaire de la FdP sont éligibles à une réduction d’impôt, et un reçu fiscal est envoyé.

Louis Reynes s’est chargé fructueusement de ce dossier et pourra répondre à vos questions lors de la prochaine assemblée générale (27 février 2018). La notoriété de la Fondation du Patrimoine ne peut qu’aider l’AOTM à trouver des donateurs hors du cercle du « grand Montpellier  »

Les dons par Helloasso peuvent toujours continuer à nous parvenir.

Comité technique et artistique (CTA)

Pour mieux répondre à son objectif de doter le temple d’un orgue original, novateur, permettant de jouer le répertoire des XVII et XVIIIème siècle, mais ouvert sur toute la littérature organistique de Bach jusqu’aux auteurs contemporains, l’AOTM a tissé des liens avec des personnalités musicales qui puissent la conseiller au sein d’un Comité de pilotage devenu Comité technique et artistique (CTA).

  • Philippe LEFEBVRE, organiste titulaire de l’orgue de la cathédrale Notre Dame de Paris et concertiste. Il est aussi président fondateur de l’association « Orgue en France »
  • Luc ANTONINI, organiste et concertiste, titulaire à Avignon de l’orgue de la Collégiale Saint-Agricol, et co-titulaire de l’orgue de la Métropole Notre-Dame des Doms, professeur d’orgue au Conservatoire à Rayonnement Régional de Montpellier-Agglomération.
  • Jean-Claude RAYNAUD, organiste titulaire du grand orgue Schwenkedel de l’Eglise Réformée de l’Annonciation à Paris de 1965 à 1995,  professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris de 1972 à 2002 (contrepoint, harmonie), chef de chant à l’Opéra de Paris de 1965 à 1972.

Siègent aussi à ce CTA :

  • Michel DAUTRY, président de l’AOTM,
  • Martin BACOT architecte.

Sollicitation de mécènes et donateurs

L’AOTM s’apprête à entrer en 2018 dans la phase concrète de la construction : pour pouvoir donner l’ordre de commencer son travail au facteur qui sera choisi en février prochain, l’association devra disposer de fonds importants. La collecte de ces fonds est donc maintenant d’actualité.

Un premier document a été envoyé par mail aux membres du CA, à charge pour eux de le diffuser.

Après modification de ce document (le bureau y travaille actuellement) il sera diffusé à tous les membres de l’association qui ont une adresse mail.

Sur ce site un autre document est disponible  sans l’esquisse du buffet pour le moment.

Selon le protocole d’accord passé avec l’ACEPUMA en décembre 2013, le conseil presbytéral est tenu au courant de ces démarches.

Choix du facteur d’orgues

Le 28 juin 2017, par mail,  a été envoyé à 6 facteurs d’orgues l’appel à manifestation d’intérêt. élaboré par le CTA et le Bureau (réunion de travail du 13 juin).
Deux facteurs ont répondu par la négative, les quatre autres ont déclaré être intéressés par notre projet et ont envoyé les documents demandés.

Les dossiers ont été analysés par le CTA auxquels se sont joints trois membres du bureau. Le 15 novembre les 4 facteurs d’orgues ont été auditionnés et deux d’entre eux ont été retenus qui ont reçu en décembre l’épais dossier de l’appel d’offre définitif.

Le choix du facteur d’orgues, se fera après audition des deux concurrents par le CTA et trois membres du bureau ; ce choix sera entériné par le conseil d’administration et aura lieu au cours du mois d’avril 2018.

Conférence du 26 Juin 2017

Michel DAUTRY

Le 26 juin Michel Dautry a donné à l’hôtel Métropole, une conférence sur l’orgue et la musique d’orgue, devant une trentaine de personnes dans le cadre du Rotary-Club de Montpellier.

Conférence très réussie et à l’issue de laquelle a été distribuée une plaquette confectionnée pour cette occasion, de format A5 à l’italienne contenant les informations nécessaires sur le projet de l’AOTM au temple de Maguelone pour répondre par un geste de don.

Feuille de route du 25 Juin 2017

Voici les objectifs fixés :

  1. L’AOTM lance dès maintenant une campagne de financement : Dons de particuliers (par le site ou par courrier : un dossier format A5 a été confectionné pour être divulgué à un public ciblé) et mécénat sous toutes ses modalités.
  2. Après le choix d’un facteur sur appel d’offre, la construction de l’orgue sera entreprise fin 2018 ou début 2019 (après récolte de fonds). L’orgue sera tout d’abord construit dans l’atelier du facteur, il sera ensuite démonté et transporté dans le temple où il sera reconstruit. Ce travail durera un an ou deux.
  3. L’association espère pouvoir procéder à l’inauguration de l’orgue en 2020, pour le 150ème anniversaire de la construction du temple de la rue de Maguelone érigé en 1870.

L’AOTM souhaite faire de cette inauguration un événement important qui aura un double retentissement cultuel et culturel au plan local, régional et national.

Compte-rendu de la réunion technique du 13 juin 2017

Le 13 juin, une réunion de travail a eu lieu au temple entre le comité de pilotage (désigné CTA) et le Bureau.

1) Le comité de pilotage de l’AOTM a souhaité changer de nom pour mieux préciser sa mission.

Désormais devenu Comité Technique et Artistique, le CTA a un rôle d’assistance au maître d’ouvrage qui est le décideur (qui dit assistance dit responsabilité). Le CTA donne un avis sur les facteurs, sur la conduite des opérations, conseillant le Bureau de l’AOTM pour les meilleurs choix à faire sur le plan de la qualité technique et sur le plan artistique.

Le CTA a un rôle de conseil et non de décision.

2) Cette réunion a permis de formaliser la procédure du choix du facteur d’orgue : le bureau de l’AOTM a souhaité effectuer cette consultation en deux phases :

  • Phase 1 : Appel à manifestation d’intérêt – Présélection – non rémunérée

Fin juin un dossier a été envoyé à 6 facteurs d’orgue.

Les facteurs doivent répondre avant le 16 octobre 2017 par une lettre de motivation (précisant leur accord sur les cahiers des charges instrumental et architectural et sur le fait d’avoir à collaborer avec l’architecte, Martin Bacot, et avec le CTA).

Ils doivent décrire leurs objectifs artistiques et les moyens qu’ils comptent mettre en œuvre, donner une proposition pour la composition des jeux, donner leurs références (effectifs et qualifications du personnel, les orgues par eux récemment construits, le nom des entreprises sous-traitantes éventuelles…)

Le mercredi 15 novembre 2017, les facteurs qui auront répondu seront reçus individuellement par des membres du Bureau de l’AOTM et du CTA : 3 facteurs d’orgues au maximum seront alors retenus pour la phase 2.

  • Phase 2 : Sélection

Les 3 facteurs d’orgues sélectionnés lors de la phase 1, disposeront de 3 mois pour remettre leur offre. Deux facteurs recevront pour ce travail un défraiement de 2000 € TTC.
Le troisième sera le facteur choisi pour la construction de l’orgue.