Nouvelle visite AOTM chez Pascal Quoirin

Le 7 juillet 2021 le président, le trésorier adjoint et la secrétaire se sont rendus à St Didier pour une visite de plus d’une heure.
A cette occasion Pascal Quoirin a annoncé que son entreprise a été retenue pour la remise en état de l’orgue de Notre-Dame de Paris.
C’est évidemment une preuve de savoir-faire et de notoriété !

Pour l’avancement des travaux de l’orgue AOTM, les membres du bureau sont satisfaits de constater que les sommiers sont terminés et très admiratifs de cette tranche parfaitement exécutée. Voici quelques étapes de la fabrication de « nos » sommiers :

La commande de la tranche suivante devrait être celle des tuyaux.
Mr Quoirin envisage qu’ils soient sous-traités à un fabricant de tuyaux spécialisé tel que le tuyautier alsacien Klein.

Mais il y a une mauvaise nouvelle : le cours de l’étain sur les marchés aurait augmenté de 300% depuis quelques semaines du fait de la pénurie de matières premières due à la pandémie COVID-19.
Plusieurs pistes doivent être examinées pour limiter le problème posé : Pascal Quoirin doit se rapprocher de l’entreprise Klein et éventuellement d’autres fabricants de tuyaux pour évaluer la situation.

La fabrication des tuyaux nécessitera au moins un an.

D’autre part l’atelier est actuellement occupé par 2 autres orgues (Cathédrale de Lyon et  orgue de la collégiale de Neuchâtel en Suisse) qui occupent une très grande place, empêchant l’équipe de facteurs de commencer la tranche buffet de l’AOTM.
Mais Mr Quoirin nous a cité plusieurs autres éléments qui ont vocation à être sous-traités et pour lesquels il pourrait passer commande sans délai (notamment les pièces électriques, le combinateur…).

Ce serait une façon d’avancer la réalisation si les deux gros postes de tuyaux et buffet étaient retardés.  
Pour l’instant, Mr Quoirin n’a pas fait état de pénurie ou de hausses de prix sur les bois qu’il utilise…

Vente aux enchères publiques (8 mai 2021)

L’ « opération tableaux » annoncée précédemment a été un succès : 20 tableaux ont été donnés à l’AOTM. Ils ont été mis en vente à l’Hôtel des ventes de Montpellier.

Résultat de la vente aux enchères : 38.950 € ont été récoltés lors de la vente des lots de l’AOTM.

Onze tableaux ont été adjugés. Le tableau de Vincent Bioulès a rapporté à lui seul 18.500 €. L’AOTM le remercie avec gratitude pour son engagement à nos côtés tout le long de cette opération, ainsi que tous les peintres qui ont généreusement participé à cette opération

Merci à Rosa et Vincent Bioulès pour leur aide précieuse, ambassadeurs efficaces auprès de leurs amis et merci aux 17 peintres qui participent généreusement à cette opération :

André-Pierre Arnal, Fabrice Béghin, Vincent Bioulès, Jacques Clauzel, Alain Clément, Valérie Crausaz, Daniel Dezeuze, Pascal Fancony, Léopoldine Hugo, Marc Jaulmes, Fernand Michel, Joëlle Nicolas, Abel Pradalié, Fabrice Rebeyrolle, Aurélie Salvaing, Thomas Verny et Claude Viallat

Extrait de presse de Midi Libre du 15 avril 2021

L’AOTM remercie très vivement les commissaires-priseurs. Attachés à la préservation et l’embellissement du patrimoine, ils ont souhaité soutenir notre action : 

  • Aucun frais n’était demandé à l’association pour cette vente : ni honoraires, ni location de locaux, ni frais de photographie pour le catalogue en ligne. 
  • De plus, des conditions particulièrement avantageuses ont été faites aux acheteurs de ces lots (80 à 99) qui n’ont pas payé de frais (habituellement 24 % du montant de l’achat) sauf le montant des frais d’utilisation des outils d’informatique (3,6% du montant de l’achat) pour les achats en ligne.

Visite à l’atelier Quoirin

Un petit groupe d’AOTMistes s’est retrouvé le 26 mars 2021 devant l’atelier de facture d’orgue de Pascal Quoirin à St Didier (Vaucluse).

Ils ont visité tout l’atelier, constaté de visu que « nos » sommiers étaient en voie de construction : une nouvelle machine automatique et fort précise de découpe a été installée dans un atelier agrandi et réaménagé pour recevoir aussi d’autres outils modernes (témoins de la bonne santé de l’entreprise).

Ils ont pu échanger pendant 1h30 environ avec Pascal Quoirin (tout jeune retraité) et Mario d’Amico (son successeur, uruguayen d’origine italienne).

Il ressort de cette visite quelques point intéressants :

  • Pour la bonne conservation d’un orgue, il faut une température stable (ce qui est le cas au temple de la rue de Maguelone) et une hygrométrie également stable, autour de 50 à 60 %.
  • La question du marquage des noms sur les tuyaux a été évoquée. Si cela est possible, il devra se faire à l’atelier Quoirin avant leur montage, avec un marqueur indélébile, indifféremment sur les tuyaux en bois ou sur ceux en métal. La taille minimale des tuyaux pour pouvoir recevoir une inscription est de 2 pieds.
  • Il faudra peut-être embaucher du personnel dédié pour cette opération… à moins qu’un ou plusieurs membres de l’AOTM ne se rendent sur place en temps voulu. Une « belle » écriture est requise !

L’atelier Quoirin a déjà produit 80 orgues ; pour mémoire, au XIXe Cavaillé-Coll en a produit 700 et Walcker (facteur allemand) 6 000 !

Projetons-nous !

La construction de l’orgue de Maguelone est entrée dans sa phase concrète, et le but se rapproche : après la fin des études détaillées, la 2ème tranche de travaux a été engagée par la commande des sommiers.

Durant toute ces années depuis le dépôt des premiers statuts en 2009, de nombreux épisodes ont émaillé la vie de l’AOTM, obligeant le bureau et le CA à beaucoup d’imagination et de persévérance pour maintenir le cap, prendre le temps pour surmonter les obstacles et accepter les ralentissements avec dernièrement les deux confinements (manifestations prévues et annulées : en mars 2020 concert en partenariat avec le CRR, puis en novembre 2020 la conférence-soirée qui devait être donnée par Pascal Quoirin en partenariat avec l’ACEPUMA).

Mais en attendant que l’orgue soit construit projetons nous dans… la musique à venir !!

Le projet pédagogique et musical sous-tendu par l’AOTM existe depuis le départ : il est de faire entendre de la musique d’orgue sous toutes ses formes sur un instrument remarquable, bien sûr lors des activités d’église de l’ACEPUMA, mais aussi par des actions culturelles diversifiées :

  • Accès à l’orgue des élèves du conservatoire ; masters class organisées sous la conduite de grands maîtres
  • Visites commentées avec initiation à la complexité de l’instrument
  • Conférences et concerts d’orgue réguliers dont la fréquence prendra place dans la programmation mensuelle actuelle des « Musicales du Temple ».
  • Cycle de cantates où l’orgue serait utilisé dans son expressivité du XVIIème siècle.
  • Programmes envisagés de concerts d’orgue (seul), ou pour chant et orgue, instrument solo et orgue… en partenariat ou non avec les structures festivalières.

Ces projets, soutenus par l’Etat, la Région et la Ville sont évoqués dans les documents fondateurs :

  1. Dans les statuts de l’association :

-Art 5 : la durée de vie de l’association est illimitée, et non limitée au temps de la construction de l’instrument.

-Art 16 : Une convention sera établie entre l’ACEPUMA et l’AOTM pour définir les principes et les modalités des relations (notamment répartition des responsabilités et des décisions) entre les deux associations.

  • Dans la convention avec l’ACEPUMA signée en 2013

-Préambule 5 : une fois l’orgue en place, le but premier de l’AOTM étant alors atteint, une modification de ses statuts sera réalisée pour répondre aux besoins de la gestion et de la maintenance du nouvel instrument.

-Art VII : La présente convention prend effet dès sa signature et prendra fin à l’achèvement de la reconstruction de l’orgue.
 Une nouvelle convention entrera en vigueur au moment de la mise en service du nouvel orgue.

Horizon 2023 : l’orgue une fois construit, des changements selon les statuts auront lieu, le renouvellement des équipes devra se faire, avec des organistes pédagogues et concertistes, pour que l’AOTM devienne un organe d’organisation de manifestations à même de faire rayonner largement ce magnifique instrument.

H.M – mars 2021

Avancement de notre projet

La construction des sommiers

Elle a débuté : les sommiers sont des pièces de bois complexes, avec des parties coulissantes chargées de distribuer l’air sous pression aux tuyaux.

La lettre du président – Novembre 2020

Chers amis

Comme chaque fin d’année je tiens à vous informer de la vie de notre association, qui a été très perturbée par la pandémie.

Tout d’abord, je confirme qu’à Montpellier, la construction d’un orgue neuf dans un temple est unique en France en ce moment. L’instrument dont nous pourrons être fiers suscite toujours autant d’admiration partout où est montré le photomontage. Certains journaux spécialisés (Orgues Nouvelles) en ont déjà parlé.

Malgré les retards dus à la Covid 19 je suis heureux de vous annoncer plusieurs bonnes nouvelles :

La Région Occitanie nous a alloué une subvention de 150 000 € en 2020 qui s’ajoute à celle du Ministère de la Culture de la même somme (2019). La mairie nous a alloué aussi, fin décembre 2019 une subvention d’investissement de 25 000 €.

Une très bonne surprise : le peintre Claude Viallat, fait don d’un tableau à l’AOTM. Ce geste en a suscité d’autres, c’est ainsi que l’AOTM va recevoir des tableaux d’autres artistes très connus et côtés. Le Bureau réfléchit à la meilleure façon de vendre ces tableaux au profit de l’AOTM.

Le 13 octobre, avec Martin Bacot, nous avons rencontré les responsables de la DRAC qui ont donné leur accord pour la construction de l’orgue, sur le plan technique et esthétique. Cette étape est capitale dans l’aventure de l’AOTM qui dure depuis 10 ans déjà… (En France toutes les constructions d’orgues durent de nombreuses années, souvent plus de 10 ans). L’accord de la DRAC permet de déposer la demande obligatoire de permis de construire.

L’architecte Martin Bacot et le facteur Pascal Quoirin ont travaillé ensemble pour finaliser les études préliminaires (tranche 1 des travaux). Avec l’accord du CA, la construction des sommiers de l’orgue (tranche 2) a été commandée à P. Quoirin (les sommiers sont des sortes de caisses très complexes destinées à recevoir les tuyaux.). Le paiement de ces 2 tranches ne pose aucun problème, notre trésorerie le permet (les subventions ne remboursent que partiellement les factures acquittées).

Nous recevons toujours des aides financières privées par dons et parrainages de tuyaux. Pour remercier les parrains nous avons édité des marque-pages, adressés par voie postale à 360 parrains, totalisant 555 tuyaux parrainés. Il reste encore beaucoup de tuyaux à la recherche de parrains et encore près de 300 000 € à trouver. Des opérations de communication dans la presse sont en cours.

Une jeune étudiante chinoise, Anka An, étudiante en France, termine ce mois-ci un stage de cinq mois au sein de notre association. Ce stage, destiné à valider un master 2 en communication, servira à diffuser largement une information sur notre projet par des vidéos et divers documents sur les réseaux sociaux français et étrangers. Nous espérons par ce biais augmenter le cercle de nos soutiens financiers, en particulier en Chine et en Corée du Sud.

Le site fait l’objet d’une mise à jour régulière.

Nous souhaitons la bienvenue à la nouvelle présidente du Conseil Presbytéral de l’ACEPUMA et qui est membre de droit du Conseil d’Administration de l’AOTM, Mme Marie-Geneviève Zaroukian. Elle succède ainsi à Christian Seiler que nous remercions de sa présence chaleureuse et active au sein de notre C.A.

Une réunion avec le nouveau Conseil Presbytéral est prévue.

J’espère que l’assemblée générale de notre association pourra avoir lieu dans le premier trimestre 2021. Chaque adhérent 2020 recevra une convocation pour cela : si vous n’avez pas réglé votre cotisation pour l’année 2020, pensez à le faire (20 €).

Tout nouvel adhérent est bienvenu.

Je vous remercie chaleureusement pour le soutien que vous apportez à l’AOTM et suis heureux de poursuivre cette aventure avec vous tous : nous faisons tout pour que l’inauguration de l’orgue soit possible en 2023.

Bien cordialement

Michel Dautry,

Des peintres pour l’AOTM

Une bonne surprise est arrivée fin novembre : le peintre Claude Viallat, fait don d’un tableau à l’AOTM. Ce geste en a suscité d’autres : l’AOTM va recevoir des tableaux d’autres artistes très connus et côtés. Le Bureau réfléchit à la meilleure façon, après le déconfinement, de vendre ces tableaux au profit de l’AOTM.

Caractéristiques techniques de l’orgue

.

.

Claviers de 58 notes, pédalier de 32 notes.
Transmissions entièrement mécaniques pour les 3 claviers et la Pédale.
Diapason 440 Hz.
Comme prévu au cahier des charges, le tempérament sera égal.

1er clavier : GRAND-ORGUE2ème clavier : POSITIF3ème clavier : RECIT EXPRESSIF
Principal 8’
Bourdon 16’
Traverso 8’ (harmonique)
Viole de Gambe 8’
Prestant 4’
Quinte 2 2/3’
Doublette 2′
Rauschpfeife II rangs (16’)
Mixture IV rangs (8’)
Trompette 8′
Principal 8’
Bourdon 8’
Quintaton 8’
Prestant 4’
Flûte d’Allemand 4’
Doublette 2’
Sesquialtera II (option)
Mixture III rangs
Dulcian 8’
Tremblant doux
Gernshorn 8’
Unda Maris 8’
Bourdon 8’
Flûte Conique 4’
Flûte Conique 2’
Nazard 2 2/3’
Tierce 3 3/5’
Fagott 16’ (option)
Basson 8’
Voix Humaine 8’
Tremblant doux
PEDALE :
Untersatz 16’
Principal 8’
Octave 4’
Posaune 16’
Accouplements
Accouplements mécaniques à tiroir :II/I – III/II
Accouplements électriques :II/I – III/I – III/II
Accouplements en 16’ :II/I – III/I – III/II
Tirasses :Pédale /I en 8
Pédale /II en 8
Pédale /III en 8