Votez pour l’orgue !

Concours « Plus Grand Musée de France »

Grâce à un bel élan de solidarité, le petit orgue de 15 jeux du temple de la rue de Maguelone en mauvais état va devenir un grand orgue de 33 jeux, d’une esthétique particulièrement novatrice destiné à enrichir la vie culturelle et musicale de Montpellier et sa région. Pour que ce projet soit retenu nous avons besoin du vote du plus grand nombre.  Votez pour l’orgue !
Que chacun pense à ses amis et relations pour que cette opération soit un succès.
Michel Dautry, président de l’AOTM

La Fondation pour « La Sauvegarde de l’Art Français » et Allianz France s’investissent pour préserver le patrimoine local français.

Au total, ce sont 102 œuvres et objets qui ont été signalés en France, dont 3 pour l’Occitanie.
Un vote est désormais ouvert en ligne jusqu’au 10 mars sur le site de la Sauvegarde pour sélectionner l’œuvre qui bénéficiera d’un soutien de 8 000€ pour sa restauration de la part d’Allianz France.

COMMENT VOTER ?

Connectez-vous sur www.sauvegardeartfrancais.fr/sondages/vote-allianz-occitanie/
Tout le monde peut voter en ligne via le site de la Sauvegarde. Il suffit d’avoir une adresse mail valide.

Plus de détails dans le communiqué des protagonistes.

Projetons-nous !

La construction de l’orgue de Maguelone est entrée dans sa phase concrète, et le but se rapproche : après la fin des études détaillées, la 2ème tranche de travaux a été engagée par la commande des sommiers.

Durant toute ces années depuis le dépôt des premiers statuts en 2009, de nombreux épisodes ont émaillé la vie de l’AOTM, obligeant le bureau et le CA à beaucoup d’imagination et de persévérance pour maintenir le cap, prendre le temps pour surmonter les obstacles et accepter les ralentissements avec dernièrement les deux confinements (manifestations prévues et annulées : en mars 2020 concert en partenariat avec le CRR, puis en novembre 2020 la conférence-soirée qui devait être donnée par Pascal Quoirin en partenariat avec l’ACEPUMA).

Mais en attendant que l’orgue soit construit projetons nous dans… la musique à venir !!

Le projet pédagogique et musical sous-tendu par l’AOTM existe depuis le départ : il est de faire entendre de la musique d’orgue sous toutes ses formes sur un instrument remarquable, bien sûr lors des activités d’église de l’ACEPUMA, mais aussi par des actions culturelles diversifiées :

  • Accès à l’orgue des élèves du conservatoire ; masters class organisées sous la conduite de grands maîtres
  • Visites commentées avec initiation à la complexité de l’instrument
  • Conférences et concerts d’orgue réguliers dont la fréquence prendra place dans la programmation mensuelle actuelle des « Musicales du Temple ».
  • Cycle de cantates où l’orgue serait utilisé dans son expressivité du XVIIème siècle.
  • Programmes envisagés de concerts d’orgue (seul), ou pour chant et orgue, instrument solo et orgue… en partenariat ou non avec les structures festivalières.

Ces projets, soutenus par l’Etat, la Région et la Ville sont évoqués dans les documents fondateurs :

  1. Dans les statuts de l’association :

-Art 5 : la durée de vie de l’association est illimitée, et non limitée au temps de la construction de l’instrument.

-Art 16 : Une convention sera établie entre l’ACEPUMA et l’AOTM pour définir les principes et les modalités des relations (notamment répartition des responsabilités et des décisions) entre les deux associations.

  • Dans la convention avec l’ACEPUMA signée en 2013

-Préambule 5 : une fois l’orgue en place, le but premier de l’AOTM étant alors atteint, une modification de ses statuts sera réalisée pour répondre aux besoins de la gestion et de la maintenance du nouvel instrument.

-Art VII : La présente convention prend effet dès sa signature et prendra fin à l’achèvement de la reconstruction de l’orgue.
 Une nouvelle convention entrera en vigueur au moment de la mise en service du nouvel orgue.

Horizon 2023 : l’orgue une fois construit, des changements selon les statuts auront lieu, le renouvellement des équipes devra se faire, avec des organistes pédagogues et concertistes, pour que l’AOTM devienne un organe d’organisation de manifestations à même de faire rayonner largement ce magnifique instrument.

H.M – mars 2021